Quels sont les projets pour le Tramway grenoblois d’ici 2030 ?

Paysage de montagnes avec tramway

De nos jours que ce soit avec le covoiturage, les déplacements à vélo ou encore les transports en commun, de nombreuses solutions existent afin de réduire la pollution atmosphérique. Mais qu’en est-il des projets d’amélioration du Tramway grenoblois qui permettraient de réduire la pollution et le trafic routier au sein de la capitale des Alpes françaises.

Extension de la ligne A du Tramway grenoblois

Grenoble bénéficie d’un transport urbain par tramway depuis 1987, il est à noter que depuis la mise en place de la ligne E, aucun réel projet n’a encore vu le jour. Les seuls réels changements visibles sont ceux concernant l’extension de la ligne A prévus pour développer le sud de l’agglomération grenobloise et la commune de Pont de Claix plus particulièrement. La mise en service du prolongement du Tram ligne A étant prévu fin 2019.

Le tramway de Grenoble, les projets mis en attente

L’éventuel prolongement du tramway ligne E allant de l’actuel terminus Louise Michel en direction Pont de Claix se voit mis en attente. La jonction du tramway concernant la ligne D et la ligne A au niveau de la Grand’Place semble également compromise, il en est de même pour la future ligne en direction de Meylan qui se voit oubliée.

Même si la municipalité concentre des efforts au développement de liaisons cyclables entre la métropole grenobloise et les communes environnantes, le projet Chronovélo à lui seul ne pourra pas enrayer les problèmes liés à la qualité de l’air et à l’engorgement du trafic routier.

Les possibles changements du tramway grenoblois avec l’étude de TTK

La seule réelle nouveauté concerne le projet d’infrastructure par le maillage du réseau de tramways actuel à l’initiative de la société TTK. Les lignes de tramways s’y verraient augmentées passant de 5 actuellement à 8 à terme.

L’actuel tram de la ligne A se verrait doublé en 2 lignes T1 et T2. La ligne B du tramway allant de la gare de Gières Plaine des Sports et se terminant à Presqu’île deviendrait la ligne T3. Selon la même logique, la ligne D Saint-Martin-D’Hères allant d’Étienne Grappe jusqu’aux Taillées Universités porterait l’indicatif T4.

La ligne C de Condillac à Seyssins serait renommée T5 et elle serait complétée entre Condillac et Jean Jaurès par la création d’une ligne moderne T8 se terminant à Louise Michel. Enfin, la ligne E du tramway Fontanil-Cornillon jusqu’à Louise Michel serait rebaptisée T6. Elle serait complétée au niveau de Saint Egrève et le boulevard Jean Vallier par la création d’une nouvelle ligne la T7 se terminant à Seyssinet-Pariset.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*