Quelles sont les spécialités culinaires grenobloises

Noix de Grenoble

Si vous êtes un fervent passionné de bonne cuisine et que vous êtes en quête de spécialité grenobloise ou de la région environnante, vous trouverez dans cet article quelques exemples de mets en provenance des massifs de l’Isère. Alors si vous avez l’occasion de passer à proximité de Grenoble, venez déguster l’une de ces spécialités.

La raviole du Dauphiné

Aussi appelé la raviole de Romans ou encore raviole du Royans, la raviole du Dauphiné est l’indication géographique d’une spécialité de pâtes pochées et farcies de formats carrés. Elles sont faites à base d’une préparation de fromage blanc, de comté et de persil. Les pâtes du Dauphiné sont élaborées à Romans-sur-Isère et dans le Royans, cette zone se trouvant à cheval entre l’Isère et la Drôme.

Le murçon le saucisson proche des grenoblois

Le murçon ou murson est une spécialité charcutière à base de viande de porc hachée mélangée avec de plus gros morceaux coupés en dés. Cette préparation est mise à mariner dans du vin rouge puis elle est aromatisée au carvi également appelé le cumin des près. Après deux jours de repos, la préparation est mise en boyau de bœuf de diamètre 60 à 65 mm. Ce saucisson à cuire a goût tout particulier provenant de la graine de carvi. Habituellement poché pendant 35 minutes dans une eau bien chaude, il s’accommode bien de pomme de terre. En Matheysine, on surnomme parfois ce saucisson miarsson provenant du patois de la région grenobloise.

La Caillette, un pâté également présent à Grenoble

Continuons avec une autre spécialité charcutière qui s’étend bien au-delà de Grenoble à savoir la caillette. Ce pâté en forme de boule est confectionné avec de la viande de porc, quelques herbes potagères et aromatiques. Ce pâté est généralement réalisé au moment de la traditionnelle « tuaille » du cochon dans les fermes.

Les noix de Grenoble

A Grenoble et plus généralement dans le département de l’Isère, vous trouverez de nombreux noyers. Cette présence a engendré une certaine renommée de la noix du Grenoblois et de sa région. Ramassée courant fin septembre, cette noix se récolte en quantité, près de 15000 tonnes chaque année. La noix de Grenoble a le mérite d’avoir été la première à détenir une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC).

Bleu du Vercors-Sassenage

Terminons notre tour des spécialités grenobloises par le bleu du Vercors Sassenage qui s’étend de l’Isère à la Drôme. Traditionnellement réalisé par les moines au 14 ème siècle, ce fromage fut autorisé à être commercialisé par le baron de Sassenage. Ce fromage, préparé sur le plateau du Vercors détient une précieuse AOC. Le lait servant à confectionner ce bleu doit provenir exclusivement de races bovines montagnardes de la région.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*