Comment se déplacer dans Grenoble ?

Tramway dans Grenoble

A Grenoble, si l’on souhaite respecter les engagements de la ville en matière de développement durable, mieux vaut ne pas utiliser sa voiture. Pour remédier au problème automobile, la ville s’engage à développer des moyens alternatifs pour se déplacer. Tramway, lignes de bus, infrastructure pour les vélos, autant de solutions écologiques mises à disposition des grenoblois pour se déplacer.

Les transports en communs dans l’agglomération grenobloise

Grenoble a la particularité d’être centrée dans la vallée et entourée de massifs montagneux et de forêts. Cette proximité avec la nature a fait de Grenoble une ville engagée pour le respect de l’environnement. Pour cela, la commune fait des efforts régulièrement dans le développement des transports communs urbains.

La volonté de mettre en place un système de déplacement écologique est au cœur des préoccupations de la commune. Grenoble compte ainsi 18 lignes de bus, mais également 5 lignes de tramway qui permettent de desservir efficacement l’agglomération. Cette infrastructure permet aux grenoblois des déplacements réguliers partout dans la ville. Certaines lignes de tramway proposent une plage de fonctionnement allant de 5 h du matin jusqu’à à 2 h du matin.

Le service des Transports d’Agglomérations Grenobloises (TAG) couvre 49 communes aux alentours de Grenoble quotidiennement. La TAG propose avec son service Flexo+ PMR, c’est un accès à 100 % assuré pour les personnes à mobilités réduites. Un service de minibus permet aux personnes en fauteuil roulant, aux malvoyants ou aux personnes ayant des difficultés déambulatoires de se déplacer facilement dans Grenoble.

Le développement du vélo à Grenoble

La culture du cyclisme est bien ancrée dans l’agglomération grenobloise. La commune a pour cela développé une infrastructure moderne dédiée au vélo et 4 axes cyclables sur près de 44 km de pistes. La ville la plus plate de France c’est donc dotée d’un réseau cyclable exceptionnel et d’équipements sous la désignation Chronovélo. Ce projet permet de traverser Grenoble de part en part et relie un total de 11 communes différentes.

Pour garantir la sécurité des cyclistes qui empruntent ce mode de déplacement écologique, la commune a mis en place une signalétique spécifique avec le marquage directionnel, la numérotation des axes, l’indication des aires de services, des intersections routières et des passages piétons. Les pistes sont suffisamment larges permettant aux cyclistes des dépassements en toute sécurité.

Le téléphérique de Grenoble pour accéder à la montagne

Pour prendre de la hauteur et contempler la ville depuis le fort de la Bastille, Grenoble propose un service de téléphérique. Mis en service en 1934, ce fil d’acier relie Grenoble à son fort sur une longueur de 700 mètres. Avec un dénivelé de 266 mètres, le téléphérique vous transportera à une hauteur de 482 mètres au niveau de la Bastille. Le trajet dure environ 4 minutes et accueille 6 personnes dans chaque bulle.

Pour information, Grenoble est l’une des premières villes au monde à s’être équipée d’un téléphérique urbain. Ce sont près de 14 millions de personnes qui ont pu profiter de ce moyen de locomotion insolite et écologique. Les bulles de Grenoble reçoivent en moyenne 260 000 personnes par an et cela représente 4000 heures de fonctionnement annuel.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*